Usage pour animer des listes municipales

Cette recette donne des pistes pour mettre en place des techniques d’animation dans des listes municipales se voulant plus participatives.

Voici une sélection de bonnes pratiques qui pourraient être intéressantes à mettre en place pour introduire et faire vivre de l’animation dans des listes citoyennes.
Recette co-crée à partir d’échanges de Claude, Jeremy, Alizée, Mélanie, Paul, Stéphane, Lilian.
  • Avoir une discussion très tôt au sein du collectif sur le rôle de facilitateur, son rapport au pouvoir, son influence sur le contenu
  • Sensibiliser très tôt à l’animation et aux techniques, au vocabulaire utilisé.
  • Avoir une base référentielle très tôt via une formation des membres du collectifs au technique d’animation
  • Sensibiliser, faire découvrir des formats d’animation en proposant de faire un temps dédié pour faire découvrir les cartes (utiliser brise glaces (formats courts, pas trop d’implication), l’arpentage pour découvrir le jeu, méthodes de discussion ex: cercle samoan)
  • Faire cycle d’ateliers avec expérimentation de formats à chaque fois (plutôt sur des sujets sans enjeux importants).
  • Séparer la fonction d’animateur et la notion de participant
  • Être plusieurs facilitateurs et/ou complices (sensible à l’importance de l’animation)
  • Inventer des rôles au besoin et faire tourner ces rôles. Par exemple “porte voix” (fait remonter informations), “porte d’entrée” (descends infos vers cercles) inférieurs
  • S’appuyer sur la légitimité donnée par les cartes comme support d’animation
  • Utiliser les cartes pour faire des propositions d’animation
  •  Utiliser le jugement majoritaire pour prioriser en limitant les débats
  • Commencer doucement avec de petits outils simples pour montrer l’intérêt (demande de silence, langage silencieux, brises glace)
  •  Dans les grands groupes fonctionner au maximum en sous-groupes plus petits
  • Privilégier l’auto-organisation
  •  Organiser des repas citoyens pour introduire des méthodes participatives (aussi randos)
  • Concevoir des cartes défis à distribuer lors d’évenements pour créer des rencontres ludiques entre les participants (voir: https://sneakycards.com/?ln=fr)
  • Si possible sortir des formats purement intellectuels et aller vers des formats corporels (mais en y allant doucement)
  • Pendant les rencontres, utiliser des supports physiques (cartes, objectifs, pépites, questions en suspens) pour faire s’interroger le groupe
  • Bien réfléchir et expliquer l’intérêt, la philosophie, l’objectif, le sens derrière les outils utilisés
  • Penser à l’après élection dans la mesure du possible (et en faire un argument de campagne!)

Ressources