Logiciel libre

Garantir la liberté de s’approprier un outil.

Un logiciel non libre peut effectuer des opérations à votre insu : désactiver des fonctionnalités, supprimer des fichiers, récupérer la liste de vos contacts ou des sites que vous visitez… Un logiciel libre garantit certaines libertés pour l’utilisateur·ice.

Est-il possible de :

  • l’utiliser ce logiciel comme bon vous semble ?
  • le copier et d’en distribuer des copies ?
  • d’accéder au code pour étudier son fonctionnement ?
  • le modifier et d’en redistribuer les versions modifiées ?

Aller plus loin

Ce qu’il faut retenir : Le Libre, ce n’est pas que des programmes

Le Libre est surtout un écosystème d’organisations militantes en faveur d’un Internet différent, plus ouvert, plus sain, plus transparent. Soutenir cet écosystème, c’est créer du lien social et contribuer à une vision de la société basée sur le partage et l’échange de savoir-faire et de connaissances. À l’inverse, utiliser des outils propriétaires (ou privateurs) et peu respectueux de nos intimités numériques, c’est accepter une économie où quelques monopoles accaparent les ressources et dictent les usages.

Les logiciels libres comptent parmi les meilleurs véhicules collectifs du partage, de la solidarité et de l’inclusion. Les organisations de l’Économie Sociale et Solidaire, de l’Éducation Populaire, et toutes les organisations qui œuvrent pour un monde meilleur devraient les utiliser de préférence parce que dans leurs nombreuses activités il serait bien dommage d’utiliser des outils qui ne respectent pas les utilisateur⋅rice⋅s, violent nos vies intimes et imposent leurs usages et leur vision du monde (Extrait de Résolu).

Ressources complémentaires

Recevez nos actualités.
Dernières nouvelles du projet, mise à jour de la ressource en ligne,dates des prochains webinaires.