Logiciel libre

Garantir la liberté de s’approprier son outil.

Un logiciel est libre seulement si sa licence garantit les quatre libertés fondamentales : liberté d’utiliser, de copier, d’étudier, de modifier puis redistribuer les versions modifiées. Un logiciel libre est un bien commun à tous.

– Suis-je libre d’utiliser ce logiciel comme bon me semble ?
– Puis-je copier ce logiciel et en distribuer des copies ?
– Ai-je accès au code pour étudier son fonctionnement ?
– Suis-je libre de modifier ce logiciel et d’en redistribuer les versions modifiées ?