Contrôle démocratique

Garantir un pouvoir citoyen sur les outils.

Les outils ne sont pas neutres : derrière chaque développement d’un nouveau produit ou service il y a divers intérêts (économique, philosophique, politique, …) qui créent une asymétrie de pouvoir entre utilisateurs et fournisseurs.

  • Par qui les outils sont-ils conçus et dans quel but ?
  • La conception de l’outil s’appuie-t-elle sur une gouvernance communautaire ?
  • Quels droits possèdent les usager·ère·s ?
  • Quelle influence effective peuvent-ils avoir sur les orientations actuelles ou futures ?

Aller plus loin

Censée organiser des formes d’échanges entre pairs, et recourant à la nouvelle puissance des technologies numériques pour remettre en cause les intermédiaires traditionnels, l’économie collaborative est aussi progressivement apparue comme le vecteur d’une prédation économique sans précédent.

Au travers d’une revendication « coopérative », un certain nombre d’acteurs ont alors distingué deux logiques diamétralement opposées : celle où le numérique est mis au service d’immenses entreprises de capitaux pour capter des sources prodigieuses de valeur ajoutée et faire main basse sur les informations les plus intimes de tout un chacun, et celle où les technologies informatiques de la communication sont un puissant vecteur d’émancipation, de démarchandisation, de transformation politique et de création de liens sociaux et territoriaux inédits.

La FING propose de travailler sur l’enjeu Démocratique pour n numérique au service des libertés fondamentales et de la démocratie, et qui construit une maîtrise collective des systèmes techniques et des plateformes.

Ressources complémentaires