100+ propositions d’alternatives numériques éthiques classées par usages

Nous présentons ce mois ci un nouvel outil pour enrichir le commun informationnel des cartes Numérique Éthique: un tableau des alternatives éthiques classées par usages, et à la fin les informations pour notre rendez vous mensuel : le café métacartes.

Nouvel outil pour les cartes Numérique éthique (version courte pour lecteur.ice.s pressé.e.s)

Pour offrir une autre manière de naviguer dans l’ensemble des alternatives éthique que nous avons identifiées, nous proposons aujourd’hui un tableau listant l’ensemble des alternatives classées par usages.

Consulter et télécharger le tableau des alternatives numériques éthiques

Nouvel outil pour les cartes Numérique éthique (pourquoi et comment)

Sous leur apparente simplicité, les métacartes offrent de nombreuses possibilités d’usages. Nous vous présentons ce mois ci un nouvel outil destiné à mieux prendre en main certaines de ces possibilités.

Lorsque nous avons conçu le set numérique éthique, nous avions plusieurs idées en tête:

  • Tenir compte de l’obsolescence rapide des outils numériques
  • Remplacer un outil par un équivalent plus éthique ne suffit pas
  • Sortir du schéma un outil =  un usage
  • Rester simple et limiter les options pour l’utilisateur final
  • Proposer un panorama global des alternatives éthiques pour tout type d’usagers et d’usages
  • Ouvrir de nouvelles possibilités à tous.tes, même aux plus expérimenté·e·s
  • Apporter des questions plutôt que des réponses

Tenir compte de l’obsolescence rapide des outils numériques

Quand nous avons démarré le travail sur ce projet, à l’origine l’idée était de mettre sur cartes les propositions d’alternatives proposées par Framasoft dans sa campagne Degooglisons Internet (Framapad, Framadate, etc…). Assez simple, n’est ce pas ? en fait très vite, nous nous sommes rendu compte de la faiblesse de cette approche:  les outils numériques deviennent vite obsolètes et des cartes papiers le seraient devenues tout aussi vite.

Les cartes doivent contenir ce qui restera constant tandis que la ressource en ligne permet de mettre à jour les propositions d’alternatives.

Remplacer un outil par un équivalent plus éthique ne suffit pas

Est ce que cela a du sens de quitter gmail et de rechercher une application mel avec autant de stockage juste parce que l’on utilise sa messagerie comme outil de stockage de documents? Bien que cela soit possible voire pratique dans certains contextes, généralement, mieux vaut utiliser un outil de stockage dédié et plus adapté.

Nous considérons que se mettre dans une démarche pour remplacer un outil non-éthique par un outil éthique peut être l’occasion de requestionner plus globalement la cohérence entre les besoins que nous avons, les outils numériques que nous utilisons et les usages que nous en faisons.

Quitte à vouloir changer d’outils, autant en profiter pour requestionner ses besoins.

Sortir du schéma un outil =  un usage

Ceux qui font les choix pour les usagers (décideurs, services informatiques, …) ont souvent tendance a considérer qu’un outil sert à un usage et un usage peut être rempli par un outil. Or dans la pratique c’est faux. Pour le meilleur ou pour le pire, les utilisateurs ont tendance à détourner les outils de leur usage initial, un usage peut être rempli par plusieurs outils plus ou moins adaptés selon le contexte….

Il faut sortir du schéma un outil =  un usage et donner des clés aux utilisateurs pour faire leur choix de manière éclairée.

Rester simple et limiter les options

Pour un néophyte changer d’outils est déjà parfois un défi. Alors affronter des pages et des page, devoir choisir parmi de multiples possibilités reste un frein énorme au changement de pratiques. Nous avons donc posé une condition.

Nous devrions proposer une alternative et seulement une par (sous-)usage.

Notre parti pris a donc été de proposer à chaque fois l’alternative qui nous semblait le meilleur compromis éthique à ce moment là. C’est un choix subjectif, imparfait, mais qui a le mérite d’être simple pour l’utilisateur final. Pour nous il s’agit de simplifier le premier as vers un passage à l’action et de faire confiance aux utilisateurs pour aller plus loin par eux-même s’ils en ressentent le besoin.

Les choix nous sont venus de notre expérience personnelle de formateur·ice·s, de retours de contributeur·ice·s et d’une variété de sources de confiance (Framasoft/Framablog, Liberetonordi, le collectif des CHATONS, Degooglisons internet, Nothing2hide, Exodus privacy et d’autres…)

Proposer un panorama global des alternatives éthiques pour tout type d’usagers et d’usages

L’une des première idées du set était de proposer des alternatives éthiques « clés en main » afin que des néophytes puissent trouver des réponses rapidement. En cela nous étions inspiré par la ressource Degooglisons Internet qui listaient des services alternatifs soit par usages soit par alternative à une outil connu.

Pour rester simple dans la prise en mai du set, nous avons choisi arbitrairement de mettre 20 cartes ingrédients #usages (et le même nombre de cartes ingrédients #critères) pour que cela soit simple à comprendre. Mais comment arriver à choisir 20 usages parmi tous les usages possibles du numérique ?

Très vite nous avons ressenti le besoin d’élargir et d’adapter cette classification. Nous avons donc commencé à créer notre propre organisation en développant une entrée par familles d’usages, elles mêmes sous divisées en usages plus spécifiques.

Ouvrir de nouvelles possibilités à à tous.tes, même aux plus expérimenté·e·s

Il y a un peu plus d’un an et demi nous étions prêt à envoyer à l’impression les cartes numérique éthique et pourtant lors des ateliers ouverts, nos contributeur·ice·s on fait remonter une incohérence dans les cartes usages. Certaines cartes orientaient non pas vers un usage mais vers un type d’outil. Par exemple les usages « moteur de recherche » ou « sondage de dates » orientent trop spécifiquement vers un certain type d’outil. Nous avons donc entièrement réécrit un tiers du set, les 20 cartes usages, au moment où nous aurions du envoyer à l’impression. Ce choix a été coûteux en énergie, mais le résultat est incroyablement plus riche en possibilités

Ainsi la carte MOTEUR DE RECHERCHE est devenue RECHERCHE ET VEILLE qui englobe d’autres formes de recherche d’informations, la carte SONDAGE DE DATES a été fondu dans la catégorie plus vaste d’ORGANISATION DE RENCONTRES qui inclut aussi des outils type agenda comme framadate ou publication d’évènements comme Mobilizon.

Un autre bon exemple est la carte ÉCHANGES ET FINANCEMENT qui englobe les échanges monétaires classiques et va au delà en proposant des outils basés sur d’autres systèmes monétaires (crédit mutuel, monnaie libre) ou encore le bénévolat.

Ainsi notre pari est de proposer un panel de proposition qui intéressera à la fois les novices et les personnes plus expérimentées.

Apporter des questions plutôt que des réponses

Comme nous aimons  le rappeler avec nos collègues formateur·ice·s Animacoop, l’outil idéal n’existe pas. Il faut choisir en fonction de son contexte, ses besoins, sa culture, co-créer des règles d’usages… Bref, il appartient à chaque individu ou collectif de trouver la solution qui marchera pour lui. Cependant, quand on débute il est difficile de savoir quels sont les points clés à envisager pour bien choisir un outil.

Pour guider les utilisateurs sans les enfermer dans une seule réponse, nous avons travaillé très dur pour concevoir une grille de questions (3-4 questions par cartes usages) qui aident les utilisateurs à s’interroger sur leurs besoins et les points importants à clarifier avant d’aller choisir un outil alternatif.

Ainsi nous cherchons à mettre une certaine intelligence dans l’outil pour soutenir les utilisateurs, mais sans faire tout le travail à leur place.

Un tableau pour les gouverner tous (les usages)

Depuis la sortie du set les contenus étaient déjà librement accessibles en ligne avec les cartes #usages comme interface principale (et le site web comme interface secondaire).

Mais cet aspect des cartes usages restaient souvent invisible des utilisateurs et surtout, l’aspect thématique (et la répartition sur plusieurs pages) qui aide à catégoriser ne permettait pas d’avoir un aperçu global. .

Pour offrir une autre manière de naviguer dans l’ensemble ces alternatives, nous proposons aujourd’hui un tableau listant l’ensemble des alternatives que nous avons identifiées.

Vous trouverez dans ce tableau l’ensemble des propositions d’alternatives éthiques classées en 20 familles d’usages (correspondant aux 20 cartes INGRÉDIENTS #usages). Pour chaque usage, il y a plusieurs propositions de sous-usages plus précis et à chaque fois, un lien vers un outil ou un tutoriel, soit au total près de 115 propositions dans tout type d’activités liées utilisant le numérique.

Télécharger le tableau_récapitulatif des cartes Numérique Éthique classées par catégories – PDF imprimable 135ko

 

Un commun réutilisable et remixable

Comme tous nos contenus, celui ci est aussi sous licence Creative Commons CC-BY-SA ce qui signifie que vous pouvez le reprendre, le personnaliser et le réutiliser pour vos ateliers ou formations.

Télécharger le tableau_récapitulatif des cartes Numérique Éthique classées par catégories – Fichier source LibreOffice Tableur 76kb.

Si c’est le cas, n’oubliez pas de nous repartager vos productions, nous les ajouterons aux communs existant.

Sortie des vidéos de présentation des métacartes [rappel]

Petit rappel au cas ou vous l’auriez manqué, nous avons sorti le mois dernier des Vidéos de présentation Faire Ensemble et Numérique éthique. Comme à notre habitude, nous avons privilégié le fond sur la forme, la simplicité et le sens sur le blabla.  Découvrez les cartes avec ces vidéos de moins de 4 min chacune.

Pour réaliser ces vidéos, l’audio et la vidéo ont été montés respectivement avec Audacity et OpenShot Video Editor et les vidéos publiés sur une instance PeerTube (une alternative éthique et décentralisée à YouTube) hébergée par le Portail des communs. Bon visionnage !

Présentation des cartes Numérique éthique

Présentation des cartes Faire ensemble

 

Prochain café Métacartes : ce vendredi 7 octobre 2022

Comme chaque 1er vendredi du mois, le prochain café métacartes aura lieu ce vendredi 7 octobre à 13h30 en ligne (sur inscription, limité à 10 places). Comme d’habitude, c’est un temps d’échange ouvert et gratuit, sans ordre du jour préalable. Venez échanger découvrir les usages des métacartes, poser des questions ou partager des retours d’expérience avec nous :

https://mobilizon.fr/events/e2b5f53f-41d3-4c50-ab1f-3859abb88986

Au plaisir d’échanger avec vous ! Bonne semaine

 

Photo CC-BY-SA Chris Lawton.

Recevez nos actualités.
Dernières nouvelles du projet, mise à jour de la ressource en ligne,dates des prochains webinaires.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2 commentaires sur “100+ propositions d’alternatives numériques éthiques classées par usages”