Numérique éthique : dernière ligne droite

Nous n’avons pas publié d’actu depuis 3 mois, mais dans les coulisses, ça bouge ! Après avoir organisé une série d’ateliers en ligne, nous sommes dans la phase finale de rédaction et de conception des modèles pour l’impression. Voici un résumé des dernières modifications que nous avons apporté au jeu, et les prochaines étapes.

Un travail en mode coopération ouverte

Depuis décembre, nous avons organisé six ateliers de 2h qui auront rassemblés en tout une vingtaine de participant·e·s différents avec entre deux et douze personnes à chaque fois.

Les discussions ont été d’une très grande qualité et grâce à ces ateliers, nous avons obtenus plein de retours très constructifs (vous pouvez voir les les comptes rendus ici : https://codimd.globenet.org/UWaC-aQrS-CJ2Em46ltcOQ?view )

Nous avons aussi organisé deux ateliers de présentation et test : le premier avec un groupe d’universitaires et enseignants chercheurs, le deuxième avec des membres de framasoft.

Nous tenons à dire un très grand merci, à celles et ceux qui ont contribué d’une manière ou d’une autre, en particulier aux participants assidus des ateliers en ligne 🙂

Nouvelle catégorisation : des cartes RECETTES et INGRÉDIENTS

Suite aux ateliers en ligne nous avons radicalement revu la catégorisation.

Initialement, la première version du jeu Numérique éthique avait 5 types de cartes. Les discussions ont révélé que les cartes “critères” et les cartes “concepts” se chevauchaient partiellement (pour une partie d’entre elles en tout cas) et que les animateurs expérimentés pouvaient les utiliser pour un type d’usage ou l’autre.

Par ailleurs, comme le pointait l’un des contributeurs, la définition d’un outil type réseau social est floue. Il y a un grand spectre d’outil de réseaux sociaux, et d’autres outils a priori très éloignés présentent eux aussi des fonctionnalités sociales. Nous ne voulions donc pas être enfermés dans un raisonnement étroit où pour un usage correspond uniquement un outil, mais permettre aux usagers de s’approprier les outils pour inventer leur propres usages.

Ainsi pour permettre plus de polyvalence dans l’utilisation des cartes, nous sommes revenus sur le modèle des cartes INGRÉDIENTS que nous avions utilisé pour le jeu FAIRE ENSEMBLE.

Des cartes INGRÉDIENTS pour combiner les propriétés

Ces cartes INGRÉDIENTS sont rédigées au verso avec une partie PRINCIPE qui indique brièvement l’intérêt de l’ingrédient, suivi de QUESTIONS.

Pourquoi des questions ? Parceque formuler sous forme de QUESTIONS permet aux utilisateur·ice·s de s’interroger et d’inventer leur propre réponse, plutôt que de leur en donner une toute faite.

Penser en terme d’ingrédient permet de penser plus facilement en terme de fonctionnalités qui peuvent être combinées entre elles.

Avec ces idées en tête, nous avons commencé à réécrire les cartes usages, les cartes critères et les cartes concepts dans le format INGRÉDIENTS, le tout bien sur toujours avec notre contrainte de 500 caractères… Et cela nous a pris du temps.

Des cartes RECETTES pour proposer des méthodes clés en main.

Par ailleurs, nous avons élargi le champs des cartes discussion/animation. Au départ celles ci étaient des séquences proposés aux animateur·ices qui avaient uniquement pour vocation d’être utilisée pour sensibiliser les participants aux enjeux du numérique.

Or il y avait aussi des séquences dans Faire Ensemble. Formulées sous forme de RECETTES avec des étapes à suivre pour atteindre un objectif (discuter, réfléchir, évaluer, produire…) et classées selon des niveaux de complexité (grâce aux points au coin des cartes).

Nous avons repris ce format pour Numérique éthique et transformé les cartes “discussion”… en cartes RECETTES ! Nous les avons aussi élargies pour inclure plus d’objectifs (faire le point, définir des critères de choix, trouver des alternatives éthiques… voir la section suivante).

Cette catégorisation recette / ingrédients semble plus cohérente et permet en outre de rendre Numérique Éthique plus interopérable avec Faire Ensemble.

Naviguer dans un sujet complexe, mais avec simplicité

Derrière le choix de concevoir un outil sous forme de cartes et non pas de livre, il y a l’idée qu’il puisse y avoir plusieurs “chemins”, plusieurs parcours d’usages des cartes avec différentes portes d’entrées et de sortie.

Cet aspect “non-linéaire” des cartes est particulièrement important pour travailler sur des sujets complexes où tout un tas de paramètres sont liés.

Pour autant l’expérience de Faire Ensemble nous a montré que le fait qu’il y ait une infinité de possibilités peut être bloquant pour certaines personnes.

Nous avons donc voulu conserver la polyvalence, mais mieux guider les utilisateur·ices dans la prise en main de l’outil.

Pour cela nous avons travaillé à la fois sur une séquence pédagogique globale et des canevas supports.

Une séquence pédagogique pour guider les utilisateurs

Pour utiliser les cartes pour cheminer vers un numérique éthique, nous avons imaginé une trame de séquence, présentée ci-dessous avec des photos.

Cette séquence est un processus, qui comporte différentes étapes. Elle peut être réalisée en plus ou moins de temps, cela dépend des personnes concernées, de leurs pratiques,et de leur réflexion initiale.

Ou encore vue d’une autre façon, les étapes peuvent prendre la forme d’une boucle afin de procéder par “petits pas” successifs dans l’évolution des usages et de la réflexion des personnes.

Nous sommes donc en train d’utiliser ce scénario pédagogique en le découpant en étapes (A, B, C, D, E, …) et pouvoir proposer pour chaque étapes des recettes (séquences d’animation) avec différents niveaux de complexité (notées de 1 à 3 du plus simple ou plus complexe).

L’idée est que comme pour Faire Ensemble, les utilisateurs puissent choisir le chemin le plus adapté en fonction de leur maturité et/ou leur contexte.

Des canevas supports à télécharger

Pour garder le potentiel des cartes tout en guidant les débutants, nous avons donc commencé à développer des canevas qui aideront à structurer l’usage, à la fois de certaines recettes complexes, mais aussi de plusieurs recettes combinées. Ces canevas seront mis en téléchargement sur les fiches en ligne liées aux cartes.

Bientôt  l’impression !!!

Enfin, après 2 ans de travail, nous touchons au but : imprimer et diffuser le jeu. Pour cela il reste quelques étapes :

  • écriture définitive des cartes, avec la contrainte de synthétiser en 500 caractères
  • relecture pour le sens, les coquilles, les fautes
  • faire les nouveaux visuels qui manquent sur les cartes crées dernièrement
  • faire les modèles sous le logiciel (libre) scribus (ceci est déja bien avancé)
  • mise à jour visuels, textes, liens, QR code dans les fichiers scribus
  • conception et envoi du fichier impression à l’imprimeur,  bien vérifier qu’il n’y a pas d’erreurs…
  • puis pendant que les cartes sont imprimées, mise à jour et nettoyage de la ressource en ligne
  • après réception, envoi des cartes aux personnes qui ont achetées en pré-commande !
  • célébrer !!!

Et pour vous faire patienter, voici un aperçu des cartes …

A bientôt donc !

 

Mélanie et Lilian

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.